Un peu de génétique

Quelques définitions ...

 

phénotype/génotype

 

Un individu est caractérisé par son phénotype et son génotype. Le génotype détermine les caractères visibles, comportementaux ... d’un individu et se transmet des parents à leurs descendants. Le phénotype est quant-à-lui l'ensemble des caractères observables d'un individu : couleurs, longueurs de poils (à l'échelle macroscopique), à l'échelle cellulaire ou moléculaire.

 

chromosomes/ gènes/allèles


Chez les chons (et autres animaux), les chromosomes vont par paire, on dit qu'ils sont au nombre de 2n où n est le nombre de paire de chromosomes (n = 32 pour le chon, n = 23 pour l'homme...). Les chromosomes contiennent les gènes. On parle de locus pour désigner un emplacement invariable et précis sur un chromosome. Le locus peut donc être l'emplacement d'un gène sur un chromosome, le gène pouvant être défini comme une unité d'information génétique qui détermine les divers caractères héréditaires d'un individu. Enfin, il ne faut pas confondre allèle et et locus : l'allèle est une « version » d'un gène et peut se retrouver à différents endroits (locus) sur un même chromosome et même sur des chromosomes différents.

Chaque cellule d'un chon (comme d'un humain) comporte 2n chromosomes. A l'exception des chromosomes responsables du sexe (X pr la femme et Y pr l'homme), les chromosomes ont la même longueur. Chaque chromosome d'une paire comporte les mêmes gènes, mais avec des allèles différentes (l'une venant du père et l'autre de la mère de l'individu). Lorsque les allèles sur une paire de chromosomes sont identiques, l'individu est dit homozygote, tandis que lorsque les deux allèles sont différentes, l'individu est hétérozygote. Une allèle est dite dominante quand son caractère s'exprime alors que l'individu est hétérozygote. A l'inverse une allèle est récessive quand son caractère ne s'exprime que si l'individu est homozygote. Une allèle dominante est écrite en majuscule et en minucsule pour une allèle récessive.

 

cellules sexuelles (gamettes - ovule ou spermatozoïdes)


Chez les chons (comme chez les humains), les cellules sexuelles sont appelées gamettes, plus précisément ovules pr les femelles et spermatozoïdes chez les mâles. Ces gamettes ne comortent que n chromosomes distribués à part égale des cellules mères aux cellules filles lors de la division cellulaire. Ainsi il est à noter qu'un chon ne fournit que la moitié de son patrimoine génétique et que la combinaison génétique de chaque gamette est aléatoire...

Les Couleurs ...

 

La couleur des poils des cochons d'inde dépend de la présence de deux pigments : la phaeomélanine (jaune) et la mélanine (noir). Les différentes couleurs du pelage des cochons d'inde proviennent du mélange et des proportions de ces deux pigments.

La répartition des  couleurs d'un chon résultent de différents facteurs :

  • [A] agouti et ses déclinaisons : agouti solide [ar], feu et ses dérivés [at], non-agouti [a],
  • [B] dilution de la mélanine (noir) et ses déclinaisons : havane [b]
  • [C] intensité de la couleur et ses déclinaisons [ck], [cd], [cr] et [ch]
  • [E] extension de la couleur et ses déclinaisons : extension partielle [ep], aucune extension [e].
  • [S] le blanc et ses extensions : [S S] pas de blanc et [s s] plus de 50% de taches de blanc
  • [P] couleur de l'oeil : oeil foncé [P], oeil rubis [pg pg] et oeil clair [p p]

Comme tous les gènes, ceux codant les couleurs fonctionnent par paire, l'un ayant été transmis par le père et l'autre par la mère lors de la formation des gamètes. Si les gènes codant les couleurs vont par paire, ils peuvent co-exister avec des allèles différentes : il n'existe aucune raison pour que les parents portent les mêmes allèles des gènes de couleur, sauf bien sur une sélection rigoureuse!

 

Le Facteur A

 

Chez un chon agouti, facteur noté [A], le poils est divisé en trois zones de couleurs différentes : la zone basale, la zone intermédiaire et l'extrémité du poils (aussi appelé ticking) de même couleur que la zone basale. De plus, le ventre, le contour des yeux ne présentent pas de ticking, de sorte que la couleur du ventre est essentiellement celle de la zone intermédiaire.

Il existe plusieurs types d'agoutis, mais l'agouti de base est l'agouti doré, avec une zone intermédiraire noire et un ticking doré. Lorsque le chon agouti a les yeux roses, on dit qu'il est argenté.

Le facteur agouti [A] est dominant sur toutes les autres mutations décrites ci-dessous (agouti solide, feu, non-agouti); ce qui signifie qu'un chon au phénotype agouti peut être génétiquement homozygote [A A] ou hétérozygote [A ...].

 

Il existe une première mutation de l'agouti : l'agouti solide est plus foncé que l'agouti. Chez l'agouti solide, le poils est uniformément sur tout le corps en 3 zones : basale intermédiaire ticking. On note cette mutation [ar]. Le facteur [ar], récessif face à l'agouti [A]. Ceci signifie que l'agouti peut "porter" l'agouti solide.
 

Une autre mutation de l'agouti est le feu et ses dérivés (les appellations anglophones sont fréquemment utilisées : tan / fox et loutre). Prenons le cas du feu noi, la bande rouge du poil disparaît et l'animal est noir sur le dessus, avec le ventre, le contour des yeux et du menton de couleur rouge (atténué). Le facteur feu est noté [at] et est récessif devant l'agouti [A] et l'agouti solide [ar]. Ceci signifie que des agoutis ou agoutis solides peuvent porter le feu.

Les feus ont le ventre, les contours des yeux et du menton de couleur feu. Les sujets ayant le ventre, les contours des yeux et du menton de couleur blanche (crcr au lieu de CC) sont appelés selon le standard français "colorés (noir, havane, lilas, beige, ardoise) et blanc". Enfin les colorés et crème ont le ventre, les contours des yeux et de la bouche crème (cdcr ou cdch au lieu de CC).       

 

Enfin le facteur non-agouti est noté [a], il est récessif devant l'agouti [A], l'agouti solide [ar] et le feu [at]. Le non-agouti [a] est récessif, donc ce caractère ne peut s'exprimer que s'il est homozygote pour le facteur [a]. Ceci signifie qu'un chon uni noir ou havane ne peut en aucun cas porter le feu, l'agouti solide ou l'agouti. En revanche comme nous le verrons dans la rubrique dédiée au facteur [E] (extension du noir), les chons dans la gamme du rouge (rouge, doré, fauve, crème, blanc) peuvent cacher l'agouti, l'agouti solide ou le feu. De la même manière un chon ne peut être porteur "coloré et blanc" ou "coloré et crème", il peut être ?cr si issu d'un parent coloré et blanc ou ?cd(ch, cr) si issu d'un parent coloré et crème.

 

Quelques exemples :

  • [A A] : agouti homozygote
  • [A ar] : agouti hétérozygote, porteur agouti solide.
  • [A at] : agouti hétérozygote, porteur feu.
  • [ar ar] ou [at at] : agouti solide ou tan/fox homozygotes
  • [ar a] ou [at a] : agouti solide ou tan/fox hétérozygotes, porteur non-agouti
  • [a a] : non-agouti homozygote 

On représente le facteur agouti par deux lettres ou ensembles de lettre, l'un des gènes venant du père et l'autre de la mère.

 

Les Facteurs [B] et [E] 

 

Pour que la couleur noire ou ses déclinaisons s'étendent totalement ou partiellement sur le corps d'un chon, il faut les facteurs [B] et [E] ou leurs dilutions.

Un chon noir a le pelage, les yeux, les ongles, la peau noire.

Le facteur [B] permet l'apparition du noir ou des couleurs diluées : lilas et ardoises, dans ces deux dernières couleurs, la peau, les ongles, les yeux s'éclaircissent à cause des facteurs [p] ou [pg], comme on le verra par la suite. Il est à noter qu'un chon rouge est [B ...], car il doit avoir la peau, les ongles et les yeux noirs, c'est le facteur [ee] qui inhibe l'expression du noir comme on le verra par la suite.

Il existe une dilution du facteur [B] qui est [b] et qui permet l'expression du havane, du beige (voir facteur [p]) et des dilutions du rouge (fauve, doré, crème, blanc).

Le facteur [B] est dominant sur le facteur  [b].

 

Pour résumer :

  • [B B] : noir homozygote ou ses dilutions : lilas et ardoises ou rouge si [ee].
  • [B b] : noir hétérozygote ou ses dilutions : lilas et ardoises. Le [b] indique que le chon est porteur de la dilution havane (ce qui n'est pas recommandé pour un chon lilas ou ardoise).
  • [b b] : havane homozygote ou sa dilution beige ou les dilutions du rouge (fauve, doré, crème, blanc) selon les facteurs [ee] et [C] (et ses dilutions).

 

Le facteur [E] intervient dans la répartition (l'extension) de la couleur noire sur le corps d'un chon. Ses déclinaisons [ep] et [e] permettent l'apparition de tâches rouges partiellement ou totalement sur le corps d'un chon.

  • [E E ] : noir homozygote ou ses dilutions : lilas et ardoises.
  • [e e] : empêche l'expression de la couleur noire ou havane, le sujet est alors rouge ou ses dilutions :
    • aa B(B,b) EE : sujet uni noir
    • aa bb EE : sujet uni havane ou beige si [pp] (voir facteur [P])
    • aa B(B,b) ee : sujet uni rouge (peau, yeux, ongles noirs si [C C])
    • aa bb ee : sujet uni dont la couleur est une des dilutions du rouge, selon les déclinaisons du facteur [C].

il est à noter que [e e] inhibe complètement l'expression du noir ou du havane, même chez les sujets agoutis. Aussi la zone intermédiaire des poils agoutis n'apparait plus,  de sorte que le sujet a un phénotype uni. C'est pourquoi on dit couramment que les sujets de la gamme du rouge peuvent cacher l'agouti!

  • [E e] ou [E ep] : bicolore, avec plus de tâches noires que rouges, souvent pour les sujets [E e] il n'y a que quelques poils rouges ou ses dilutions.
    • aa BB (ou bb) Ee : sujet bicolore, avec essentiellemet quelques poils rouges
    • aa BB (ou bb) Eep : voir cas précédent
  • [ep ep] : écaille de tortue, les sujets présentent 50% de noir (ou havane) et 50% de rouge (ou dilutions)
    • aa BB epep : écaille de tortue noir et rouge
    • aa bb epep : écaille de tortue havane et rouge (ou dilutions du rouge).
  • [ep e] : le sujet présente plus de rouge (ou dilutions) qu'avec [ep ep]

 

Le Facteur [P]

 

Ce facteur et ses deux déclinaisons est responsable notamment de la couleur des yeux.

  • [P P] : homozygote yeux sombres
  • [p p] : homozygote yeux roses
    • le noir est dilué à 80% pour donner : le  lilas (couleur du pelage gris bleuté) avec la peau & les ongles roses
    • le havane est dilué à 80% : en beige (couleur du pelage gris jaunatre) avec la peau & les ongles roses
    • l'agouti doré est dilué en agouti saumon avec un pelage doré/lilas/doré, des ongles, la peau et des yeux roses
  • [pg pg] : homozygotes yeux rubis. Le noir est dilué à 50% avec une couleur du pelage ardoise (gris foncé), les yeux sont yeux rouges foncés, avec des reflets rubis à la lumière) et la peau grise.

[P] est dominant sur [pg] qui est lui même dominant sur [p]. Ceci signifie que les chons noirs, havanes, rouges ou ses dilutions, ardoises peuvent porter le facteur "yeux roses".

 

Pour résumer :

  • aa BB EE PP : noir "pur"
  • aa BB EE pp : lilas "pur"
  • aa BB EE pgpg : ardoise "pur"
  • aa BB EE pgp : ardoise, porteur "yeux roses" (ou familièrement porteur "lilas")
  • aa bb EE PP : havane "pur"
  • aa bb EE pp : beige "pur"

 

Le Facteur [S]

 

Ce facteur et son unique déclinaison [s] sont responsables de l'apparition de tâches blanches.

  • [S S] : homozygote unicolore, bien que quelques poils blancs peuvent apparaitre.
  • [S s] : hétérozygote avec un maximun de 50% de blanc
  • [s s] : homozygote avec plus de 50% de blanc

 

Le Facteur [C]

 

Le facteur [C] permet d'avoir des couleurs intenses et non diluées : noir intense si [EE] et rouge intense si [ee]. Les déclinaisons de ce facteur font agir sur l'intensité des couleurs, notamment sur la phaeomélanine (rouge) qui est plus sensible au facteur [C] et ses déclinaisons que la mélanine (noir).

Les déclinaisons [ck], [cd], [cr] et [ch] sont récessives devant le facteur [C] et implique les dilutions de la phaeomélanine et de la mélanine comme suit :

  • [ck ck] : très faible dilution, le noir devient sépia et le rouge fauve. il est à noter que l'existence de l'allèle [ck] est controversée.
  • [cd cd] : faible dilution, le noir devient sépia et le rouge fauve. on obtiendra un safran si le sujet est aussi [pp] (facteur yeux roses). Toutefois un sujet [BB] [cdcd] présente une peau plus brune qu'un sujet [bb] [cdcd] (idem pour le safran) ce qui n'est pas à privilégier.
  • [cr cr] : ce facteur agit essentiellement sur la phaeomélanine en l'inhibant. Le rouge est dilué vers le blanc. Un sujet [cr cr] [ee] [PP] est alors blanc aux yeux foncés. De la même manière, l'agouti doré (doré/noir/doré) devient agouti argenté : blanc/noir/blanc et l'agouti havane (doré/havane/doré) devient agouti cannelle (blanc/havane/blanc). Si l'on remplace le [C C] [ep ep] du sujet bringé noir et rouge par le [cr cr] [ep ep], on obtient un magpie, c'est-à-dire un sujet dont le pelage alterne noir (ou plutôt sépia si BB et havane si bb) et blanc. Il ne faut pas confondre un magpie avec un rouan (voir plus bas).
  • [ch ch] : supprime la phaeomélanine, mais permet l'expression du pigment noir en fonction de la température au niveau des pieds, des oreilles et du nez si le sujet est [ch ch] ... [E E]. On vient là de d'écrire un sujet Himalayen. En revanche un sujet [ch ch] ... [e e] est blanc.
  • [cd cr] ou [cd ch] : crème si le sujet est [e e]. Cependant [cd ch] permet d'obtenir un crème plus clair qui est à privilégier.
  • [cr ch] [e e] [P P] : blanc aux yeux foncés.
  • [C ch] : sable avec une tête plus foncé, le corps plus clair comme un peu délavé, les yeux sont foncés avec un reflet rose/rubis.

 

Pour résumer :

  • aa BB CC EE PP : noir "pur"
  • aa BB CC ee PP : rouge "pur". A noter qu'un sujet AA BB CC ee PP est aussi rouge intense qui cache l'agouti car [ee] empêche l'expression du noir de l'agouti doré qui est lui AA BB CC EE PP.
  • aa (ou AA ou Aa) bb cdcd ee PP : fauve
  • aa (ou AA ou Aa) bb cdcd ee pp : fauve aux yeux roses, ce que l'on appelle communément safran. 
  • aa (ou AA ou Aa) bb C (cd, cr, ch) ee PP : doré aux yeux noirs
  • aa (ou AA ou Aa) bb C (cd, cr, ch) ee pp : doré aux yeux roses
  • aa (ou AA ou Aa) BB crcr(ch) ee PP : blanc aux yeux foncés
  • aa BB chch EE pp : himalayen noir
  • aa (ou AA ou Aa) BB chch ee P(p)P(p) : blanc aux yeux roses. Un chon blanc aux yeux roses peut être PP, ses yeux roses sont du à une absence totale de mélanine.
Merci à Pascale Boccon (élevage Boulette Land) de m'autoriser à utiliser sa photo pour illustrer l'article sur la gamme rouge (et ses dilutions)
Rexs gamme rouge, avec de gauche à droite : rex rouge, rex doré, rex fauve, rex crème, rex blanc

Merci à Pascale Boccon (élevage Boulette Land) de m'autoriser à utiliser sa photo pour illustrer l'article sur la gamme rouge (et ses dilutions)

- ----------------------- -

 

Le Facteur [RN]

 

C'est le facteur Rouan ou Dalmatien. Un rouan a des poils blancs mélangés dans une autre couleur, rouge-noir ou leurs dilutions. L'allèle [RN] est dominante sur [rn], c-à-d le facteur non-rouan.

Un sujet avec le phénotype (l'apparence rouan) est nécessaire [RN rn], tandis qu'un sujet non-rouan est [rn rn].

La combinaison [RN RN], c-à-d un sujet homozygote pour le gène [RN] est NON-VIABLE, car atteint du syndrome de Merle (entre-autre pas d'yeux).

C'est pourquoi il ne faut jamais marier 2 rouans ensemble, car ils risquent à 25% de donner naissance à des "petits monstres" non viables. La remarque est la même pour les sujets dalmatiens.

Attention : un sujet au phénotype blanc uni peut être en fait rouan blanc... c'est à dire que des poils blancs seront mélangés au sein d'une autre couleur : le blanc. C'est également pour cela qu'il ne faut jamais marier deux sujets blancs ensemble ou bien un sujet blanc et un sujet rouan!

 

Quelques exemples

 

  • De "robe" unie
    • aa BB CC EE SS PP rnrn : noir
    • aa BB CC EE SS pp rnrn : lilas (noir dilué à 80% à cause de [pp] au lieu de [PP] chez le sujet noir
    • aa bb CC EE SS PP rnrn : havane (noir dilué à 50% à cause de [bb] au lieu de [BB] chez le sujet noir.
    • aa bb CC EE SS pp rnrn : beige (le beige est au havane ce qu'est le lilas au noir)
    • aa (AA) BB CC ee SS PP rnrn : rouge (le noir est inhibé à cause du [ee] au lieu de [EE] chez le sujet noir).
    • aa (AA)  BB ck(cd)ck(cd) ee SS PP rnrn : fauve (dilution du rouge à cause des ck,cd au lieu de [C]).
    • aa BB ck(cd)ck(cd) EE SS PP rnrn : sépia (dilution du rouge à cause des ck,cd au lieu de [C], avec EE : expression du noir).
    • aa (AA) BB (bb) cdcd ee SS pp : safran (c'est un fauve aux yeux roses, le safran est fauve, ce que le lilas est au noir).
    • aa (AA) BB (bb) cd(cr)ch ee SS PP rnrn : crème aux yeux noirs.
    • aa (AA) BB (bb) cd(cr)ch ee SS pp rnrn : crème aux yeux roses.
    • aa (AA) BB (bb) cr cr(ch) ee SS PP rnrn : blancs aux yeux foncés.
    • aa (AA) BB (bb) chch ee SS pp rnrn : blancs aux yeux roses.
    • aa BB chch EE SS pp rnrn : himalayen noir (et non blancs YR à cause du EE)
    • aa bb chch EE SS pp rnrn : himlayen havane (à cause du bb).
  • Quelques "robes" unies et des porteurs :
    • aa BB CC EE SS Pp rnrn : uni noir, porteur lilas (en raison du [p])
    • aa BB CC EE SS Ppg rnrn : uni noir, porteur ardoise (en raison du [pg])
    • aa BB CC EE SS pg p rnrn : uni ardoise, porteur lilas (en raison du [p])
    • aa Bb CC EE SS PP rnrn : uni noir, porteur havane (en raison du [b])
    • aa BB Ccd ee SS PP rnrn : uni rouge, porteur fauve (en raison du [cd])
    • ....
  • Quelques "robes" unies en agouti :
    • AA(a) BB CC EE SS PP rnrn : agouti doré (doré/noir/doré)
    • AA(a) BB cdch EE SS PP rnrn : agouti gris crème/noir/crème)
    • AA(a) BB crcr EE SS PP rnrn : agouti argenté (le [cr cr] dilue le rouge en blanc) (blanc/noir/blanc
    • AA(a) bb CC EE SS PP rnrn : agouti havane (doré/havane/doré)
    • AA(a) bb crcr EE SS PP rnrn : agouti canelle (le [cr cr] dilue le rouge en blanc) (blanc/havane/blanc
    • AA(a) BB CC EE SS pp rnrn : agouti saumon (doré/lilas/doré)
    • AA(a) BB crcr EE SS pp rnrn : argenté lilas et blanc (blanc/lilas/blanc)
  • Quelques "robes" bi ou tricolores :
    • aa BB CC epep SS PP rnrn : bringé (noir/rouge)
    • aa BB crcr epep -- PP rnrn : magpie noir (noir/blanc)
    • aa bb CC(cr,cd) epep(e) sS(s) PP rnrn : tricolore havane
    • aa BB CC(cr,cd) epep(e) sS(s) PP rnrn : tricolore noir
    • aa BB CC(cr,cd) epep(e) sS(s) pp rnrn : tricolore lilas
    • aa BB cdcr(ch) epep(e) sS(s) PP rnrn : noir, crème blanc
    • aa BB CC(cr,cd,ck) EE ss(S) PP rnrn : noir et blanc
    • aa BB CC(cr, cd, ck) ee ss(S) PP rnrn : rouge et blanc

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Je souhaite remercie Anthony de l'élevage des 1001 plumes, Madeline Reiss de l'élevage de la Zinsel, Pauline Mauger de l'élevage de Frisettes et Vanessa Martin des cobayes des thermes pour  leurs réponses patientes et éclairées à mes questions en matière de génétique des couleurs.